Le bal des masques d'Alexandre Hos


Résumé :

Janvier 2020. Deux banquiers cisjordaniens se lancent dans la fabrication de masques chirurgicaux. Un jeune pirate informatique est sauvagement assassiné dans la banlieue de Reims. Une pandémie frappe aux portes de l’Europe. Les gouvernements déclarent l’état d’urgence, les stocks stratégiques sont vides et les services secrets du monde entier cherchent à faire mains basses sur les stocks de masques chirurgicaux en Asie. Des centaines de millions de masques disparaissent du marché. Ces événements sont liés. Toutes les conditions sont réunies pour que le MECH – cette organisation criminelle que l’on dit liée à l’OTAN – tente de tirer profit de cette crise et ainsi engranger de mirobolants bénéfices. Dans l’ombre, le président de la République fait appel à l’ASPIC, la plus secrète des agences françaises de renseignement. Pour contrer les plans du MECH, Saint Val, le meilleur espion de l’agence, se met sur la piste des masques dérobés. De la Ferme d’où opèrent les espions de l’ASPIC, en passant par le Palais de l’Élysée, le Luxembourg, Bruxelles et le Vietnam, vous suivrez un périple noir au rythme effréné dans lequel les personnages et les situations ne sont pas sans rappeler les grandes heures du roman d’espionnage.


Mon avis :

C’est ma première lecture du genre, mais alors quelle découverte ! Je remercie d’ailleurs Alexandre Hos et son éditeur de m’avoir fait découvrir ce livre.


Il faut dire que le sujet est d’actualité et la vision de l’auteur sur la situation est très plausible. Et c’est là, la signature d’Alexandre Hos, le réalisme.


Très documenté, il nous immerge dans les méandres de la vie politique et des services de sécurité de divers états.


J’ai beaucoup apprécié les notes de références qui m’ont permis d’identifier les différentes organisations citées dans le récit. Pour une novice comme moi, ça aide à situer les personnages, mais aussi les intérêts de chacun.


Riche en suspens et en rebondissements, on ne s’ennuie pas. C’est d’ailleurs difficile de lâcher ce livre.


Les personnages sont charismatiques, mais l’agent Saint Val se démarque des autres. Objectif, investi, il vit pour son job et fait tout ce qu’il peut pour mener à bien sa mission.


Au-delà de ça, le fond de l’histoire semble très réaliste. On imagine facilement que ça a pu se dérouler ainsi. Le sujet est bien traité et mène à réflexion.


C’est une très bonne découverte. Je recommande ce roman aux amateurs d’espionnage et de polar  !


Prix : 2,99€ ebook / 20€ broché