Wish, tome 3 : Isabeau d’Audrey Carlan


Résumé :

Aussi loin que je me souvienne, je me suis sentie perdue. Avec deux pères géniaux et un diplôme d'une école de cuisine, je devrais être au sommet du monde, prête à créer des desserts remplis d'amour et de lumière. Et pourtant, il me manque quelque chose. Le jour de mon vingt-cinquième anniversaire, deux belles femmes se présentent à ma porte avec une poignée de lettres roses et prétendent être mes soeurs. J'ai toujours pensé que j'étais le produit d'une mère porteuse anonyme, mais mes pères se mettent enfin à parler. Ils ont su toute ma vie qui était ma mère biologique et la pile de lettres prouve que ma mère savait aussi pour moi. Le coeur en vrac, ma valise dans une main, les lettres de ma mère dans l'autre, j'ai traversé le pays, de Chicago, dans l'Illinois, à la petite ville de Pueblo, dans le Colorado. À chaque kilomètre qui me rapproche de ma nouvelle famille, le vide en moi commence à se remplir. Tout en apprenant à connaître mes soeurs, je découvre que j'aime la ville et que je suis proche de ces deux femmes. Lorsque le magasin de bonbons situé à côté de l'entreprise de ma soeur doit fermer, je saute sur l'occasion pour ouvrir ma propre boulangerie avec mon nouvel héritage et pour commencer ma nouvelle vie...



Mon avis :

J’ai découvert ce type de romance avec le premier tome sur Suda Kaye de cette auteure. Dans ce roman, Audrey Carlan s’interroge sur les conséquences que peuvent avoir nos actes, nos décisions, sur nous, mais aussi sur notre entourage.


Loin d’être une romance comme les autres, ce livre nous fait réfléchir.


Dans ce troisième tome, on fait la connaissance de Isabeau la sœur cachée d’Evie et de Suda Kaye. Bien plus jeune que ses ainées, Isabeau découvre grâce à l’héritage qu’elle perçoit du père d’Evie, ses origines et surtout qui était sa mère et pourquoi elle l’a abandonnée.


On pourrait penser qu’elle aurait pris du temps ou voir même qu’elle aurait pu rejeter sa famille biologique, mais le besoin de changement et la curiosité sont plus forts que la peur. C’est ainsi qu’elle part découvrir la terre natale de Katori, sa mère et qu’elle décide de prendre le temps de connaitre ses sœurs et de rencontrer son grand-père.


Accompagnée de son meilleur ami, Isabeau ne part pas uniquement pour tout cela, mais aussi pour prendre un nouveau départ. Ses choix vont lui permettre de rencontrer un jeune homme qui ne va pas la laisser indifférente, mais sera-t-il capable de faire confiance à cette belle jeune femme après avoir subi l’abandon de sa femme  ?

Isabeau va s’entourer d’une nouvelle famille, mais elle va également tenter de s’en construire une bien à elle.


Ce chemin n’est pas sans embûches. Kyson doit affronter son passé et Isabeau doit apprendre à pardonner.


Bien des péripéties rythment ce troisième volet. Je ne m’attendais pas du tout à découvrir une autre sœur et encore autant d’informations sur la mère des trois jeunes femmes.


Encore un roman très riche en émotions. Comme les autres, les liens fraternels sont très présents et l’on passe du rire aux larmes durant toute la lecture.


J’ai passé un très bon moment en lisant ce livre. C’est encore une très bonne découverte de l’auteure. Je le recommande vivement  !


Prix : 7,99€ ebook / 17€ broché/ 7,60€ poche

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout